Wikipédia pourrait être la source d’information la plus crédible sur la pandémie de COVID-19 en Algérie!

Commencer

Début mars, alors que la propagation du coronavirus n’était pas encore déclarée pandémique, la nécessité d’obtenir des mises à jour relatives au nombre total de cas et de décès a créé une hystérie internationale. A la recherche de sources d’informations fiables, une panique générale en découla. 

L’une des premières sources à émerger a été le célèbre tableau de bord fourni par l’Université Johns Hopkins, à ce jour une référence mondiale. Ce tableau de bord comprend une carte Web qui met très bien en évidence les différences entre les pays, les informations sont regroupées de manière ergonomique, néanmoins, peu de détails sur la répartition spatiale des cas de coronavirus dans les pays listés sont fournis. Donc, pour le plaisir, j’ai cartographié la propagation des cas COVID-19 en Algérie et produit cette carte, que j’ai publiée sur les réseaux sociaux de notre entreprise (LinkedIn, Facebook et Instagram).

Les utilisateurs de Facebook (la plateforme préféré des algériens) y ont bien réagi et l’ont trouvé plus descriptive de la situation quand l’on compare aux tableaux typiques ou à des numéros autonomes. Quelques jours plus tard, de meilleurs produits ont commencé à voir le jour, notamment des tableaux de bord en temps réel avec de beaux visuels et des cartes interactives.

Où pouvez-vous obtenir les informations officielles?

Avec l’émergence croissante de sources d’information informelles, le gouvernement algérien a ordonné la fermeture complète de toutes les statistiques non officielles sur les cas de Covid-19 en Algérie. Les statistiques officielles sont toujours annoncées, bien qu’à l’ancienne pour ainsi dire, en utilisant des chiffres en vrac publiés uniquement lors du journal télévisé de la soirée. Alors que je peux comprendre qu’une telle décision a été ordonné afin de contrôler une éventuelle panique générée par les fake news, cette initiative n’est pas atypique vu la nature du régime en place, puisque ce ***************** censuré ****************

Malgré cela, je dois saluer le ministère de la Santé pour ses efforts en vue de communiquer les informations au public de manière plus compréhensive. En effet, ledit ministère a créé un tableau de bord officiel où il a été intégré une carte contenant les statistiques officielles sur la pandémie de Covid-19 en Algérie, cependant, il y a encore place pour une amélioration. 

Par exemple, le tableau de bord manque d’une bonne conception UI / UX et les données historiques seraient plus utiles si elles étaient rendues accessibles pour un usage externe.

Tableau de bord officiel créé par le ministère de la Santé

Ayant discuté avec la personne qui a créé le tableau de bord Covid-19 le plus complet avant que celui-ci ne soit officiellement approprié au site Web du ministère de la Santé, je voulais en savoir plus sur ses sources et sur le processus d’élaboration de la carte. 

J’ai constaté que, de la même manière que ce que j’ai personnellement vécu en élaborant ma carte, il devait parcourir quotidiennement les articles de presse et suivre les nouveaux cas en notant toutes informations connexes (municipalité, données démographiques…etc.). Maintenant, une telle approche était faisable dans les premiers jours de la pandémie, lorsque le nombre de cas signalés quotidiennement était encore moindre et facilement suivi (20 cas par jour). Cependant, cela ne semble pas très pratique lorsque les nouveaux cas quotidiens dépassent les centaines…ou pas?

Les informations de Wikipédia peuvent-elles être meilleures?

En cherchant «COVID-19 Pandémie en Algérie» dans ma Bible Internet: c’est-à-dire Wikipédia! J’ai été énormément surpris de voir que la liste des cas signalés était complète pour chaque département, et que cette page était mise à jour quotidiennement en usant des références officielles. Les sources comprennent un large groupe de revues et de portails d’actualités, ainsi que quelques sites officiels comme celui du ministère de la Santé. Vous seriez surpris du niveau de détail des informations contenues dans cette page Wikipédia et par conséquent je vous invite à jeter un œil à l’évolution de cette page au cours des deux derniers mois (disons entre le 15 mars, le 23 mars, le 27 avril et aujourd’hui) et à comparer le détail et la bonne organisation de ces informations. Les statistiques participatives de tous les pays du monde collectées dans Wikipédia, sont la source officielle utilisée dans le tableau de bord Covid-19 élaboré par Google.

Google

Ces informations ont été collectées par des gens comme vous et moi. Ils contribuent chacun avec les faits dont ils sont certains jusqu’à ce qu’ils accumulent tous leurs efforts dans un article complet. Bien sûr, les données issues du crowdsourcing doivent être examinées attentivement et ne doivent pas être prises à l’œil nu. En contrôlant la qualité, une initiative de crowdsourcing d’information pourrait permettre de contourner le monopole centralisé actuel de l’information. Alors, qu’est-ce que vous en pensez ? Lesquelles sont les plus utiles dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19? Les informations collectées sur Wikipédia ou celles annoncées par les autorités officielles?

Le partage de données publiques est un problème permanent en Algérie et ce n’est pas un problème spécifiquement lié à la situation pandémique actuelle. Il y a une sécheresse des données numériques invalidante dans toutes les institutions et centres de production de données où la vente de données semble être au cœur leur modèle économique défaillant. Il est compréhensible que les informations valent beaucoup d’argent mais, dans le cas de l’Algérie, le problème touche malheureusement des données aussi fondamentales que les limites administratives officielles ou le dernier recensement officiel de la population nationale.

Cette approche de «ne pas partager d’informations » est réellement invalidante. Malgré de multiples initiatives sociales prometteuses pour développer des solutions utiles afin de gérer la pandémie en ces temps d’urgence, la plupart de celles-ci n’ont malheureusement pas pu voir le jour car l’accès aux données publiques n’est pas faisable. Mais que se passerait-il si, comme sur Wikipedia, les Algériens pouvaient unir leurs efforts pour rassembler les données? Toutes sortes de données, des simples statistiques aux informations opérationnelles qui pourraient aider les autorités, les ONG et les citoyens à planifier les activités pendant cette pandémie. Pourquoi pas, par exemple, des données de libre accès sur les emplacements et les détails relatifs aux hôpitaux, aux pharmacies et aux infrastructures sanitaires?

Cartographie des sites de santé en Algérie

Chez Geomatic Solutions Company, nous avons commencé à travailler dans le sens du partage des données / informations, allant encore plus loin pour mobiliser les efforts et la bonne volonté de la foule et lancer une initiative en ligne pour rassembler et cartographier les sites de santé les plus importants en Algérie. Nous avons lancé le hashtag # bénévolat_à_domicile (# عاون_من_دارك ou #HomeVolunteering) et préparé un tutoriel qui enseigne à toute personne qui se confine à la maison comment elle peut contribuer à la lutte contre la pandémie de Covid-19. Il leur suffit de se connecter sur la plateforme healthsites.io et de créer ou modifier des informations sur un site de santé qu’ils connaissent.

Évidemment, ceci n’est pas nouveau, des organisations comme HOT (Humanitarian OpenStreetMap Team) mènent des initiatives pour cartographier les zones de projets de secours depuis le tremblement de terre dévastateur d’Haïti en 2010. Mais c’est la première fois qu’une telle initiative est organisée en Algérie. L’initiative a été bien appréciée tant au niveau local qu’international et le nombre de sites de santé cartographiés a augmenté de plus de 150 sites depuis le lancement de l’initiative en avril.


Une telle collecte de données pourrait être très utile aux citoyens pour les interventions d’urgence. Nous avons observé quelques tentatives de création d’applications qui aident les citoyens à localiser l’établissement de santé le plus proche capable de fournir le traitement pour le Covid-19, mais ce ne sont encore que des efforts personnels. La base de données pourrait également être utilisée pour la planification logistique des dons et des distributions de fournitures par les autorités locales ou les ONG.

Jusqu’à présent, il y a eu très peu de tentatives d’utilisation d’une telle base de données. Nous espérons voir les gens passer le mot afin que l’utilité de ces données puisse atteindre plus rapidement les organisations qui pourraient en avoir besoin.

Nous souhaitons également que le partage ouvert des données soit mis en œuvre dans la stratégie du pays concernant les futures réglementations numériques et que les données provenant de la foule seront finalement reconnues pour la valeur qu’elles fournissent.


Cette article est une contribution de Walid Moulahoum, Spécialiste en Ressources en Eau, Enthousiaste des solutions à libre accès, Formateur en systèmes d’informations géographiques et co-Gérant de Geomatic Solutions Company.