Tahar Allache, le Serious Fraud Office et les magouilles de l’aéroport d’Alger

11 mins read

Dans cet article, nous ferons de nouvelles révélations et examinerons comment Tahar Allache, l’actuel chef de l’aéroport d’Alger, est allé jusqu’à demander un pot-de-vin en échange de l’octroi d’un contrat de fourniture de logiciels.

Le Serious Fraud Office enquête actuellement sur l’affaire de corruption impliquant le PDG de l’aéroport d’Alger. La société multinationale basée au Royaume-Uni, Ultra Electronics, avait alors été sollicité pour un pot-de-vin en échange de l’octroi d’un contrat juteux pour le terminal qui sera inauguré demain, le 29 avril 2019 .
 
En tant que ministère, le Serious Fraud Office ne serait pas aussi indépendant que le pouvoir judiciaire dans ses enquêtes.

Tahar Allache est un protégé de l’ancien dictateur Abdelaziz Bouteflika et serait protégé par l’ancien chef des services de renseignement, Bachir Tartag, selon nos sources bien informées.

En outre, cette enquête nous a appris que Bachir Tartag, à l’époque, avait protégé Tahar Allache en bloquant l’enquête des services de renseignement sur cette affaire. Le directeur du projet, M. Amine Kheider, coopérait secrètement avec les services secrets algériens et leur fournissait toutes les preuves des malversations du budget de l’aéroport. Un important dossier contenant des preuves accablantes a été mis à la disposition des autorités judiciaires algériennes. Bachir Tartag, à la dernière minute, a bloqué l’enquête et a ainsi protégé Tahar Allache contre les poursuites pénales sur le point d’être engagées.

Il y a deux mois, la brigade du crime économique de la police algérienne a fait irruption au siège de la SGSIA. Ils ont remis à Tahar Allache un mandat du procureur d’Alger ordonnant à Allache de fournir à la justice les copies complètes de tous les documents relatifs à Ultra Electronics et Gate Technologies.

La brigade a procédé à des interrogatoires et a entendu plusieurs membres de la commission qui ont sélectionné le fournisseur choisi pour le projet. La police cherchait à connaitre les raisons qui ont poussé la SGSIA à éliminer Ultra Electronics et Gate Technologies. La plupart des membres de la commission ont clairement et formellement déclaré que l’ordre venait de Tahar Allache.

À ce jour, aucune mesure disciplinaire n’a été prise contre Tahar Allache et celui-ci reste à la tête de l’aéroport d’Alger. En 2015, la SGSIA, l’organisation qu’il dirige, a connu une grève importante parmi ses employés qui demandaient sa démission, à la suite d’accusations d’abus de pouvoir, notamment de harcèlement sexuel des hôtesses de l’air.

Après avoir enquêté davantage sur ces allégations de harcèlement sexuel, le Alger Herald a appris auprès du personnel de l’aéroport d’Alger qu’il était connu que Tahar Allache dirigeait une «opération de casting», selon laquelle les femmes demandeurs d’emploi devaient fournir des faveurs sexuelles en échange d’un emploi. Un secret de polichinelle selon le personnel de l’aéroport. Nous avons également demandé pourquoi ces femmes ne se présentaient pas aux autorités compétentes et nous avons été informés que c’était probablement parce que dans un pays islamique, ces filles ne peuvent pas se permettre d’être publiquement nommées, en plus de la possibilité de faire l’objet de représailles.

Lors d’une conversation entre le représentant légal d’Ultra Electronics, que nous appellerons A.K. dans cet article, Tahar Allache a pété un câble dans un échange dont nous avons des copies. En voici un extrait:

Tahar Allache, dans cet échange, menace le représentant légal A.K.

Ultra Electronics, qui a porté plainte au niveau du Serious Fraud Office, est allé jusqu’à contacter la présidence, en vain.

Le groupe britannique, qui a accusé le directeur général de la Société de Gestion des Services et Infrastructures Aéroportuaires d’Alger (SGSIA), Tahar Allache, de corruption, a envoyé, par l’intermédiaire de son représentant légal en Algérie, une lettre à Abdelaziz Bouteflika.

Ultra Electronics, “lésée par des pertes financières et morales colossales“, faisait appel au “garant de l’état de droit à la tête du plus haut pouvoir judiciaire” afin que le PDG de la SGSIA, à savoir Tahar Allache, “réponde aux accusations“.

Après avoir rappelé les faits, le même groupe et sa filiale Gate Technologies, via son représentant légal en Algérie, ont regretté, selon la même source, que “personne ne réagisse à la lumière de ce crime économique“, qui “a causé une énorme préjudice aux intérêts économiques de la Grande-Bretagne et de l’Algérie”.

Les faits remontent à la mi-2016, lorsque la SGSIA a lancé un appel d’offres pour une solution informatique de gestion des aéroports. La société britannique Ultra Electronics, après avoir soumissionné, a remporté le contrat.

Cependant, selon Jenny Lawton, directrice générale de Ultra Electronics, citée par un certain nombre de medias. À l’époque, un homme du nom de Fodhil Kerkache se présenta comme le «représentant» de Tahar Allache et «demanda ouvertement le paiement immédiat – à l’avance – d’une somme importante en espèces et en devise». Jenny Lawton a ensuite informé le représentant que Ultra Electronics est une société cotée et respectée qui ne se livre pas à de telles pratiques; par la suite elle rentrera à Londres.
 
«Suite à ces événements malheureux, notre société a commencé à prendre conscience de la succession de difficultés, mais aussi de blocages de la part de la SGSIA et du CSCEC qui ont alors procédé à l’élimination totale de notre offre», disait-elle à l’époque.

Selon notre source, proche du sérail, le coût du contract a été gonflé par la CSCEC et des frais importants ont été versés à Tahar Allache à l’étranger. Selon la même source, Tahar Allache aurait deux filles vivant à Paris, dont une mariée il y a deux ans; toutes les deux vivent dans un appartement de luxe à Paris. D’où viendraient les fonds pour une telle acquisition?

Après avoir pris contact avec les ministres de la Justice et des Transports avec des preuves à l’appui, Ultra Electronics a finalement déposé une plainte auprès du Serious Fraud Office (SFO).

Sa filiale Gate Technologies «avait déjà commencé la livraison des équipements après avoir remporté le contrat». La même source a ajouté que “les équipements ont été interdits d’accès à l’aéroport quand Ultra Electronics a été illégalement éliminé, ce qui a causé, en grande partie, les pertes financières“.

Les deux entreprises, “déçues” par le silence des deux institutions malgré “toutes les preuves accablantes contre M. Allache“, expliquent qu’elles se réfèrent, en “dernier recours“, au président, “le garant de la primauté du droit à la tête de la plus haute instance judiciaire“. Manque de bol, ce “garant de la primauté du droit” n’est autre que Abdelaziz Bouteflika, lui-même un hors-la-loi notoire.

Le groupe Ultra Electronics a notamment exprimé le souhait que le PDG de SGSIA, Tahar Allache, “réponde pour ses actes à la lumière de ces accusations de corruption“.

Aissa K. est une autre victime de Tahar Allache. Aissa était responsable de la sécurité et de gardiennage sur le chantier du nouveau terminal. Il a été licencié injustement et a poursuivi Tahar Allache en justice, malgré le fait que le tribunal de Dar El-beida ait donné raison à Aissa, et ordonna à Tahar Allache de le réintégrer, ce dernier refuse d’appliquer une décision rendue par la justice, même après l’intervention d’un huissier de justice. Un autre crime, qualifié en jargon juridique d ‘«outrage au tribunal» et punissable par des années d’emprisonnement. Aissa K. essaie toujours d’obtenir justice. Il semble que Tahar Allache pense qu’il est au-dessus de toutes les lois du pays.

La decision du tribunal dans le cas de Aissa K.

Le Serious Fraud Office a refusé de commenter lorsque le Algiers Herald a demandé des éclaircissements sur l’état d’avancement de son enquête.

5 Comments

  1. La seule et unique personne qui peut vous donne toutes les informations personnelles aux professionnelles je dis bien sur tous les dossiers Épineux du PDG de la SGSIA Tahar ALLACHE et un illettré chef département a la DEX sont nom et CHAKIB BERRAH il et tout pour allache comme un fils ces lui qui contrôle toutes les affaires d’allache
    chakib berrah et le fils d’une ancienne juge récemment en retraite Madame BOUHAMDI Houria époux BERRAH Houria

  2. C’est vrai. Berrah est le protégé de allache. C’est lui qui l’aide à détourner l’argent et qui lui trace ses affaires. Berrah est mêlé aux sorties de devises de plusieurs dignitaires de l’état.
    Allache a détourné près de 50 million d’euros pendant le projet de la nouvelle aérogare. L’argent a été transféré depuis l’étranger par les chinois CSCEC à allache sur ses comptes bancaires
    Allache est un truand et escrocs ai à trahi l’état et fait tellement de mal à beaucoup de gens.

    Actuellement nous avons ici à l’aéroport sgsia la présence de L IGF inspection des finances et ils enquêtent. Le scandal va sortir. J’en suis témoin Allache a détourné des millions d’euros.

  3. 1-Bouchlagham Djamal propriétaire des magasin les relais d’Alger a l’aéroport international d’Alger et le proxénète c’est lui qui ramène les filles a TAHAR ALLACHE et après avoir passe par le bureaux de ALLACHE la il seront recruter comme hôtesse d’accueil a la aéroport d’Alger [SGSIA]
    Djamal Bouchlagham il et le seul qui peut rentres a n’importe quelle heur avec ça voiture personnelle au sous sol de l’aéroport zone très sensible virement très sensible et il fait sortir de très très grosse somme d’argans en devis par le sous sol demandez a n’importe quelle employer de la SGSIA mème le policier qui au sous sol et complice.
    djamel bouchlagham a resemant acquit un magasin les relais d’Alger a au nivaux de T4 bien sur avec la complicité de la commission des évaluation des marcher demandez a tout les membre de cette commission corrompus ( Rabie Bekhti Elhadj ) je demande au agents de l’IGF d’enquêter sur les dernier marchés publics récemment octroyé comme les marches de transports Appel d’offres National Ouvert N° 17/DIT/SGSIA/2018 cette commission accepte tous ce que Allache dis et personne ne dis rien personne je vous dit une chose aucun cadre de l’entreprise n’aime travailler avec malade mentale qui et allache Tahar
    to be continued

  4. طاهر علاش 64 سنة
    مطار الجزائر الدولي SGSIA
    هذا الزوفري طرد من قريته في عين الحمام بعد أن طلق ابنت عمه استقر في مدينة الدار البيضاء و كان يبيت في مخزة وسط المدينة و كان ينام فوق أكياس الفرينة و كان يدرس في معهد الأشغال العمومية و يكمل دراسته
    عين في 01 نوفمبر 2006 مديرا عاما ل SGSIA فرع EGSA و كان وقتها في عطلة مرضية بعد سقوطه في حفرة .
    لم يكن الرجل معروفا دواليب الحكم و لكن بفضل تدخل بعض الأشخاص توسطوا له و نصبوه DG في مطار الجزائر الدولي مع العلم أنه لا يملك شهادة في ملفه الإداري .
    بعد تعيينه مباشرة بدأ بربط خيوطها مع رجال الأمن و الشرطة و البعض من ضباط الجيش و هذا بواسطة توظيف اولادهم و أقرباءهم و هذا بغية إحاطته برجال النظام .
    أول قضية فساد عرف بها و هذا حتى قبل تعيينه مديرا عاما هي قضية القرط و اشتهر بها رفقة الإطارات من الشركة و الشرطة.
    و بعد ذلك بدأ في منح محلات داخل المحطة لمعارفه مثل مقهى ILLY و مطعم FACE BOOF و الأخطر من ذلك منح شركة INOMIDIA المملوكة لكريم بن منصور ابن لطيفة اخت بوتفليقة الحق في الإشهار داخل محيط المطار مع العلم أن شركة JCDECAUX تملك الحصرية في الإشهار في المطار و من هنا بدأ علاش الطاهر في التسلط و التحرش بالنساء حيث لا يفرق بين المتزوجة و المطلقة و لا حتى باليتيمة و إستطاع أن يرعب الكل لعائلة بوتفليقة و قائد المخابرات طرطاق الذي كان يتودد إليه بالخمر و الهدايا .
    بعد هذا عمل كل ما في وسعه لفتح مشروع توسعت المطار و مع بداية المشروع حتى بدأت فضائح الفساد تنشر خاصة على شبكات التواصل الاجتماعي و خاصة قضية GATE TECHNOLOGIES ULTRAS ELECTRONIC الشركة البريطانية التي فازت بمناقصة تجهيز المطار الجديد و حذف لها بعد الشركة البريطانية منح رشوة لصالح علاش قيمتها 500000 € و هذا ما نشرته الصحيفة الإلكترونية Algérie part عدة مرات حيث تعرض مالك الصحيفة عبدو سمار لتهديدات و مضايقات من طرف كل الأجهزة الأمنية لوقف نشر فضائح علاش الطاهر .
    و كذلك قضية إصطحاب إبنته و زوجها للصين على حساب الشركة مع العلم أن إبنته و صهره يملكان شركة forever لمواد التجميل .
    و ابنته الصغرى التي تدرس في فرنسا تولوز و شركة newrest تكلفت بدفع تكاليف الدراسة بعدما منح لهذه الشركة عدة مقاهي و مطعم الشركة .
    و قضية عشيقته احلام بوزيدي التي عينها رئيسة قسم في مديرية التجارة و أصبحت هي الأمر و الناهي في المطار و الويل لمن يقرب منها حيث إشترى لها سيارة ibiza و خط هاتفي خاص بها وحدها و كان Amir dz قد كشف القضية
    و حامت حوله عدة قضايا أخلاقية و قضية تجهيز مكتبه بحمام و عتاد رياضي و الجاكوزي و غرفت النوم في المحطة الجديدة .
    وقضية جمع الإستمارات لترشح بوتفليقة حيث فرض ضغطا رهيبا على العمال هو و بعض أفراد نقابة البرنوس و البعض من الشياتين الذين باعوا شرفهم في التودد له المعروفين من جميع العمال الكاشيريست .
    مل هذه القضايا و الفضائح و الإضرابات و فصل العمال بدون حق و لم يوقف أو يتابع قضائيا و لهذا بفضل تودده و الشيتة التي مان يضربها لعائلة بوتفليقة و سيدهم السعيد الذي كان يقدم له علاش أموال و مزايا مقابل فرض علاش على العمال نقابة sur-mesure سميت نقابة العار و نقابة إعادة الزواج و الفضائح الأخلاقية هاته النقابة يترأسها سفطة عمر فوضيل مدان قضائيا بالسجن في قضيتين الأولى السب و الشتم و الثانية التزوير و إستعمال مزور حيث زور عقد طلاق زوجته الأولى . و كذلك فرض على العمال رئيس مجلس المساهمة بغدادي أعمر لا يملك أدنى مستوى تعليمي و متهم في قضية الإستلاء على قطعة أرضية مملوكة للشركة عن طريق تزوير محاضر و هذا الأخير يزاول مهمته نهب أموال الخدمات في مجلس المساهمة بصفة غير قانونية منذ أكثر من 4 أشهر و بفضل هاذين الكلبين يقوم الخنزير علاش الطاهر كلب عائلة بوتفليقة بفرض ضغط رهيب على العمال الزواولة في فرض اقصى العقوبات الغير قانونية مثل خصم منحة PAO لمدة 3 اشهر متتالية التي تعتبر نصف الراتب الشهري و الإنذارات و الطرد التعسفي و يستعمل في ذلك بعض أشباه الرجال و الخونة و المرتزقة من العمال الذين كرموا علاش بحفل قدموا له برنوس كهدية سمي برنوس الذل و أقاموا له حتى حفل عيد ميلاده (جهيد و أصدقائه الطحاحنة) .
    و في عز الحراك الشعبي المبارك مازال هذا كلب عائلة بوتفليقة يتحرش بالعمال .
    الملفات القادمة :
    – براح شكيب
    – أحلام بوزيدي sa maitresse
    – جمال بوشلاغم
    -أعمر بغدادي
    -سفطة عمر فوضيل
    -المليار سنتيم الذي قدمه لسيدهم السعيد
    – قضية البرنوس و حفلة عيد الميلاد
    – القسيمات المزورة التي جمعت من ملفات العمال
    الخ من الملفات

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Previous Story

Tahar Allache, the Serious Fraud Office & a casting couch

Next Story

Legaliser le cannabis en Algérie? Des atouts économiques indéniables