L’ambassade d’Algérie au Royaume-Uni commet des crimes graves

1 min read
Sabri Boukadoum

Le ministère algérien des Affaires Etrangères dirigé par Sabri Boukadoum, refuse toujours d’indemniser l’employé, Y.B, qui les poursuit en justice au Royaume-Uni pour l’avoir impliqué, contre son gré, dans des affaires de fraude en matière d’immigration et d’éducation, ainsi que pour l’avoir menacé de mort. Les autorités algériennes ont également omis de verser à l’employé le salaire minimum légal pendant une période de 16 mois, un crime au Royaume-Uni, lui devant ainsi plus de 23 144 £ qu’il n’a toujours pas reçu.

Quand la diplomatie algérienne est ridiculisée par les autorités britanniques

Selon de nouveaux documents mis à la disposition du Algiers Herald, le ministère de l’Intérieur du Royaume-Uni s’est moqué du consulat d’Algérie et de l’ambassade. Dans un premier temps, le Home Office a ordonné aux autorités algériennes d’augmenter le salaire de leur employé, jugé trop bas, ainsi que de lui demander de rentrer chez lui en attendant une augmentation de salaire. Un ordre auquel le Consul se conforma très rapidement. Suite à cela, le Home Office a demandé à l’ambassade d’Algérie de changer le statut de l’employé et tout irait bien à nouveau. Enfin, le Home Office a ensuite changé d’avis et accusé l’ambassade d’Algérie de fraude en matière d’immigration dans une correspondance officielle.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Madeleine McCann
Previous Story

Madeleine McCann: revisiting an unsettling case (Part II)

Cybersecurity
Next Story

Cybersecurity in Algeria