Algérie : le retour du « complotisme »

Après les accusations contre les travailleurs de Numilog et du port de Béjaïa accusés de destructeurs face aux bâtisseurs (Rebrab, le P-DG du port…), voilà que le Premier ministre accuse des cercles occultes à l’origine du problème de liquidités dans les agences postales, des coupures d’eau et des feux de forêts.

Continuer à lire sur DzVid…